Quelle routine du soir pour un enfant hypersensible ?

La routine du soir est indispensable pour donner à votre enfant des repères sécurisants propices au sommeil. C’est d’autant plus important si votre enfant est hypersensible. Alors, comment mettre en place une routine du soir adaptée à ses spécificités ? Quelles sont les conditions idéales pour l’aider à s’endormir ? Je vous dévoile quelques conseils dans ce nouvel article.

Routine du soir pour enfant hypersensible : tout ce qu’il faut savoir

Avant tout, il est important de savoir que les rituels ont une place très importante chez l’enfant. En effet, ils vont lui permettre d’anticiper le déroulement de certains moments et ainsi de se sentir en sécurité. En mettant en place chaque soir les mêmes actions et ce, toujours dans le même ordre, vous donnez des repères à votre enfant. Grâce à cela, il sera capable d’anticiper le déroulement de la soirée jusqu’au coucher, ce qui l’aidera à se sentir en confiance et ainsi à lâcher prise au moment de l’endormissement. C’est ce que l’on appelle la routine du soir. Chez l’enfant hypersensible, cette routine est vraiment importante.

À partir de quand mettre en place une routine du soir ? Dans quelles conditions ?

Dès les premières semaines de vie de votre enfant, vous pouvez commencer à mettre en place une routine du soir adaptée à votre bébé. Bien sûr, cette routine évoluera au fil du temps avec l’âge et les besoins de votre enfant. Veillez à ce que cette routine ne s’éternise pas : 15 à 20 minutes idéalement, pas au delà.

Attention, il est aussi important de savoir que cette routine ne peut commencer que lorsque le réservoir affectif de votre enfant est plein ! Concrètement cela signifie que vous avez passé un temps de qualité avec lui avant de débuter les rituels de retour au calme ou d’endormissement. Donc, même si vous n’avez que 10 minutes en rentrant, prenez ce temps avec votre enfant pour jouer, rire et vous amuser ensemble. En effet, il est important de nourrir ce lien qui vous lie l’un à l’autre.

Comment favoriser l’endormissement de mon enfant hypersensible ?

Un enfant hypersensible peut avoir plus de difficultés qu’un autre enfant pour lâcher prise au moment du coucher. Pour favoriser son sommeil, il va être important de réunir toutes les conditions favorables à sa détente :

  • Baisser les lumières au moins une heure avant de coucher votre enfant. Et privilégier de préférence des lumières chaudes, orangées, tamisées et indirectes (préconisé par Héloïse Junier, psychologue de l’enfant, d’après les dernières études en chronobiologie).

  • Éviter les écrans le soir : en effet, la lumière bleue qu’ils diffusent inhibent la sécrétion de mélatonine, c’est à dire l’hormone du sommeil.

  • Si vous enfant a une veilleuse dans sa chambre, veiller à ce que la lumière ne sois pas trop forte et assez éloignée de son lit.

  • Afin de diminuer sa température corporelle et ainsi favoriser son endormissement, aérer sa chambre et son lit avant le moment du coucher. Pour la même raison, attention aux repas trop riches et trop gras le soir.

  • Privilégier une ambiance calme et détendue avant le moment du coucher : un taux de cortisol bas aidera votre enfant à trouver le sommeil plus rapidement. Un temps de retour au calme peut donc être intéressant à mettre en place.

  • Être pleinement disponible pour accompagner votre enfant vers le sommeil.

Pour tout savoir sur le sommeil de votre enfant, je vous invite à découvrir dès maintenant mon livre 50 clés pour aider un enfant qui ne veut pas dormir : vous y trouverez de nombreuses informations pour mieux comprendre les besoins de votre enfant et ainsi l’aider à (re)trouver le sommeil.

Le retour au calme, qu’est ce que c’est ?

Le retour au calme permet une transition en douceur entre la journée qui vient de s’écouler et le moment du coucher. Vous pouvez tout à fait inclure ce temps dans votre rituel du soir ou le faire en amont seulement les jours où votre enfant en a vraiment besoin. Cela lui permettra de se décharger des tensions et émotions trop fortes rencontrées dans la journée qui pourraient venir perturber son sommeil. Une séance de yoga en famille par exemple ou des exercices de respiration peuvent être proposés pour ce retour au calme. N’hésitez pas aussi à dire à votre enfant que c’est le moment de commencer à parler un peu moins fort pour créer une ambiance calme dans la maison.

Quels rituels pour le moment du coucher ?

Afin de mettre en place une routine du soir adaptée à votre enfant hypersensible, il est important de bien connaître ses hyperesthésies. En effet, cela vous permettra d’intégrer dans vos rituels un temps bien spécifique dont lui seul a besoin : par exemple, sentir une odeur rassurante avant de se coucher, se faire masser le visage ou les mains, écouter une musique douce, ranger sa chambre… À vous de trouver avec lui ce dont il a besoin pour se sentir détendu et prêt à lâcher prise.

Lire une histoire le soir est ensuite un très bon moyen pour favoriser l’endormissement de votre enfant : en effet, cela permet de se détendre, de passer un moment avec son parent et ainsi de réduire son taux de stress. Il est important de veiller à bien sélectionner les histoires du soir afin d’éviter les cauchemars. Vous pouvez mettre en place ce rituel même chez votre bébé : contrairement à ce l’on pense, les tout-petits apprécient aussi beaucoup les histoires adaptées à leur âge.

Les relaxations sont aussi un excellent moyen d’aider votre tout petit à s’endormir. Dans mon dernier livre, Histoires relaxantes pour enfants hypersensibles, vous trouverez 24 histoires pour détendre votre enfant à travers des images choisies spécifiquement pour le sommeil. Ces histoires relaxantes vont lui permettre de développer son imagination en poursuivant la suite de l’histoire dans ses rêves. Le but est ainsi de lui laisser des pensées positives et des sensations agréables avant qu’il n’aille se coucher.

Enfin, pour accompagner au mieux votre enfant, n’hésitez pas à lui donner un maximum de repères spécifiques au coucher : cela peut-être par exemple de ne lire qu’une seule histoire chaque soir ou encore de ne pas se relever une fois que l’on est couché.

Si vous en ressentez le besoin, je propose des accompagnements dédiés à la haute sensibilité de l’enfant. Si vous êtes en région toulousaine, vous pouvez me retrouver le lundi et jeudi matin à la Villa Famille, située à St-Orens-de-Gameville. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec moi. Si vous le souhaitez, cet accompagnement peut aussi se faire en visio, il vous suffit de me contacter.

Cet article a été rédigé par Nadège Pétrel et Marie Mourot.

Crédit photo : pexels.com / © Andrea Piacquadio

Vous aimerez aussi…

Comment aider bébé à dormir seul dans sa chambre ?

Comment aider bébé à dormir seul dans sa chambre ?

Vous sentez que c'est le bon moment pour arrêter le cododo et vous souhaitez installer votre enfant dans sa propre chambre ? Découvrez dans ce nouvel article quelques conseils pour aider bébé à dormir seul dans sa chambre afin que la transition se passe bien....

Faire croire ou non au Père Noël ?

Faire croire ou non au Père Noël ?

À l'approche des fêtes, vous vous demandez peut-être s'il est nécessaire de faire croire ou non au Père Noël à votre enfant. Est-ce que lui dire qu'il existe, c'est lui mentir ? Est-ce que lui dire qu'il n'existe pas risque de mettre à mal la magie de Noël ?...

Comment accompagner mon enfant hypersensible au quotidien ?

Comment accompagner mon enfant hypersensible au quotidien ?

Votre enfant est hautement sensible et vous vous demandez comment accompagner au mieux ses besoins ? Découvrez dans ce nouvel article comment aider un enfant hypersensible afin d'adoucir son quotidien. Depuis les années 90, l'hypersensibilité est un sujet étudié...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This