Dormir sans larmes – les découvertes de la science du sommeil de 0 à 6 ans

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler du livre « Dormir sans larmes – Les découvertes de la science du sommeil de 0 à 6 ans » du dr  Rosa Jové, édité aux éditions Les arènes.

Lorsque l’on devient parents, on s’imagine souvent qu’un bébé va dormir beaucoup et qu’il va vite faire ses nuits. Bien des confusions persistent dans la tête de chacun où nombreux sont les parents qui pensent être confrontés à des problèmes de sommeil chez leur enfant. Il est donc essentiel d’être informé correctement sur le sommeil des enfants et ses caractéristiques.

J’ai découvert « Dormir sans larmes » grâce à des amies blogueuses Laetitia (Ensemble naturellement), Mélody, (Happee), Soline (s’éveiller et s’épanouir de manière raisonnée) et Christine (Maman fouine). Toutes les 4 ont dévoré cet ouvrage. Je me suis dit qu’il fallait que je l’achète pour me faire ma propre idée.

Le livre : Dormir sans larmes – Les découvertes de la science du sommeil de 0 à 6 ans

Dormir sans larmes

Je ne vous cache pas que les premières pages du livre (environ 50 premières) ne m’ont pas intéressées. Je ne m’attendais pas à une énumération des cycles du sommeil du bébé, de l’enfant et de l’adulte. J’avais peur que le livre soit ainsi jusqu’à la fin. Ayant déjà toutes les connaissances à ce sujet de part mon métier, j’étais très déçue de ne rien apprendre de « nouveau ». Mais comme me l’a fait très justement remarquer Soline sur mon compte Instagram : « à l’heure actuelle, aucun livre équivalent en langue française est à destination du grand public ». Et c’est vrai. Ce livre est un très bon outil pour vous permettre de mieux comprendre pourquoi votre enfant se réveille, s’endort tôt ou tard, grâce aux connaissances des différents cycles du sommeil en fonction des âges.

Des liens sont également fait entre le sommeil et l’alimentation.

Les deux seuls facteurs qui favorisent naturellement le sommeil sont l’allaitement maternel  et le « cododo », ou sommeil partagé.

Il est rappelé que le lait maternel contient du L-triptophane qui favorise le sommeil. Et que les professionnels essayant de donner une alimentation plus riche le soir et/ou à des heures régulières pour favoriser le sommeil risquent surtout d’obtenir des troubles digestifs, et la fin de la lactation.

« Dormir sans larmes » met aussi l’accent sur la détection des véritables troubles du sommeil

Et c’est effectivement en ayant les bases sur les modalités et l’évolution du sommeil infantile énumérées dans les premières pages que vous pourrez ensuite apprendre à les déceler.

Il est également expliqué que le principe du « laissez-le pleurer » ne devrait pas exister.

Aucun enfant ne se réveille pour le plaisir de se réveiller, ni pour nous embêter. Nous sommes tous programmés pour nous réveiller environ neuf fois par nuit – la seule différence entre les enfants et nous, c’est que nous, nous maîtrisons d’ores et déjà la technique pour nous rendormir. Et eux, non. Il s’agit d’un processus évolutif. Donnez-leur le temps.

Avec ce livre, vous allez oublier tout ce que vous saviez

  • Non, les bébés n’ont pas besoin « d’apprendre à dormir », ils naissent en sachant comment faire.

  • Les règles et les méthodes disciplinaires conduisent à mal interpréter les signaux de l’enfant et à briser un processus physiologique naturel. 

  • Laisser pleurer un bébé présente un véritable danger pour son cerveau, qui sécrète de l’adrénaline et d’autres substances en réponse au stress.

À la fin de l’ouvrage, vous y trouverez un petit guide à destination des « parents désespérés » qui est composé de 12 étapes et d’une fiche d’évaluation.

Pour résumer

Au fur et à mesure que l’enfant, que l’être humain grandit, le sommeil varie. Il s’agit d’un processus évolutif qui s’adapte aux besoins de la personne. D’ailleurs, dans le livre, les descriptions sont classées par âge, ce qui vous permettra de vous concentrer directement sur l’âge de votre enfant.

Il faut également retenir que l’enfant sait naturellement dormir. Que nous connaissons tous des réveils nocturnes. Lorsque l’on se retourne dans notre lit, que l’on remonte notre couverture … Mais au réveil, nous ne nous souvenons pas de tout cela. Certains bébés se réveillent sur de longues périodes, sans pleurer. Les parents vont penser qu’il a dormi d’un trait mais c’est faux. Il aura aussi eu de multiples réveils.

Et pour finir, ce qui pose vraiment problème, c’est lorsque le rythme de veille/sommeil de l’enfant n’est pas « calé » sur la journée des parents du fait du travail, etc. Faites donc attention aux méthodes toutes faites et observez plutôt votre enfant.

Crédit photo : pexels.com / © William Fortunato

Vous aimerez aussi…

Surmonter la peur du noir : 9 idées pour aider son enfant

Surmonter la peur du noir : 9 idées pour aider son enfant

Beaucoup d'enfants ont peur du noir. Le coucher peut parfois être difficile et source d'angoisse. Les objets se transforment, les bruits sont amplifiés et les enfants n'arrivent pas à s'endormir. Alors comment les aider ? Aujourd'hui je vais essayer de vous donner des...

Mon allaitement – 3 ans d’amour lacté

Mon allaitement – 3 ans d’amour lacté

C'est l'histoire d'une maman, qui n'avait pas pu allaiter sa première fille au delà de 6 mois (en ayant commencé un allaitement mixte à 4 mois). Mal informée, mal conseillée et mal accompagnée, c'est un peu à contre cœur qu'elle a vu sa production de lait diminuer...

Allaitement long, stop aux idées reçues

Allaitement long, stop aux idées reçues

Aujourd’hui, ce n’est pas en tant que professionnelle de santé que je vous écris, ni même en tant que blogueuse mais plutôt en tant que femme, mère et avec mon cœur. Alors je m’excuse par avance si cet article, consacré à l'allaitement et plus particulièrement à...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This