Guide de la motricité libre

Réserver un atelier

MOTRICITÉ LIBRE – ACTIVITE SPONTANEE – MOTRICITÉ AUTONOME

 Mais qu’est-ce que la motricité libre ?

 

Il s’agit d’un concept créé par Emmi Pikler qui consiste à laisser le bébé découvrir son corps et ses compétences motrices par lui-même. Tous les enfants sont capables de se retourner seuls, de s’asseoir seuls, de se lever puis de marcher seuls. Chacun son rythme.

Voici un tableau du déroulement du développement moteur autonome selon Emmi Pikler :

« La liberté motrice consiste à laisser libre cours à tous les mouvements spontanés de l’enfant, sans lui enseigner quelque mouvement que ce soit. »
Emmi Pikler

Les bienfaits de la motricité libre

 

Laisser une motricité autonome au bébé va lui permettre de découvrir son corps et ses capacités. Petit à petit, l’enfant va utiliser ses mains, puis plus particulièrement ses doigts, etc. Il va ainsi pouvoir se rendre compte de toute l’étendue de son corps mais aussi de toutes ses compétences. Une motricité harmonieuse se mettra en place en fonction de ses besoins.

Cette liberté motrice va donner à l’enfant une découverte spatiale. Il pourra ainsi mieux se situer et avoir la notion d’espace autour de lui. Il pourra ensuite aller explorer son environnement plus aisément. Cette autonomie va aider l’enfant à avoir confiance en lui, en ses compétences.

Il se sentira capable de faire par lui-même et aura encore plus envie de découvrir. Bébé va manipuler de lui-même divers objets, les utiliser de manières différentes : avec les mains, les pieds, en les portant à la bouche. Sa créativité sera de la partie. Il appréhendera les obstacles de manières diverses et variées.

 

La motricité libre diminue les risques de plagiocéphalie. Le respect de l’acquisition physiologique de l’enfant permet un développement harmonieux de ses muscles contrôlant la tête, les épaules et le thorax. Ce qui évite un appui prolongé d’un côté ou de l’autre du crâne.

La motricité libre en pratique

 

En pratique c’est très simple, enfin … presque ! Il s’agit pour l’adulte de ne pas intervenir. Il faut donc créer un environnement sécurisé et adapté à l’enfant. Un tapis ou matelas au sol fera l’affaire accompagné de quelques jeux simples et faciles à manipuler. Bébé sera installé sur le dos et il ira chercher seul ce dont il a envie ou besoin.

Ces explorations lui permettront d’aller de plus en plus loin dans son développement moteur : il va commencer par se tourner, ramper, se mettra assis, puis debout et se mettra à marcher. Il est donc inutile de mettre des coussins, ou toutes aides matérielles pour tenir l’enfant dans une position souhaitée afin d’éviter de lui créer des tensions corporelles.

S’il ne s’y met pas seul, c’est qu’il n’est pas encore en capacité de le faire. Ayez confiance en lui. Observez votre enfant, et enrichissez son environnement en fonction de ses besoins et de ses compétences.

Pour aller plus loin

• Deux vidéos : Extraits du Film « Motricité libre: bien dans son corps, bien dans sa tête » et Le monde caché des bébés « Bouge »

Site internet : L’Association Pikler Lóczy – France • Le livre : de Michèle Forestier « De la naissance aux premiers pas 

Contact et demande d'informations