1ère journée de sensibilisation au syndrome du bébé secoué

par | 8 Jan 2017 | Non classé

« Le syndrome du bébé secoué est considéré comme le traumatisme non accidentel le plus grave pour le nourrisson. Cette pathologie peut entraîner le décès pour 10 % d’entre eux ou causer des handicaps sévères (90 % souffrent de retard mental). »

(source : http://www.crftc.org/index.php/actions-du-centre-ressources-francilien-du-traumatisme-cranien/prevention/12-page-web/46-campagne-bebe-secoue )

Définition du Syndrome du bébé secoué

Le syndrome du bébé secoué (SBS) est un traumatisme crânien induit par le secouement avec ou son choc, volontaire ou non, a un enfant de moins de 1 an.

Chaque enfant a des droits fondamentaux concernant ses soins, son éducation, la justice, … Ces droits sont reconnus par la Convention internationale des Droits de l’Enfant : conv_droit_enfant

https://youtu.be/n482gOq-2ug

ANATOMIE

Les bébés ont une tête assez grosse et lourde par rapport à leur corps. La musculature de leur cou est faible. Leur cerveau ne remplit pas la boite crânienne puisqu’il est en plein développement. Lors des secousses, la tête du bébé est projetée d’avant en arrière et son cerveau heurte les parois du crâne. Des lésions cérébrales peuvent s’en suivre.

Les signes 

  • somnolence
  • perte de connaissance
  • hypotonie
  • vomissements
  • convulsion
  • difficultés respiratoires

En cas de doute, ne pas hésiter à consulter un médecin.

Statistiques

Malgré un diagnostic difficile, au moins 200 syndromes de bébé secoué se produiraient chaque année en France.

On estime que 10% de bébés secoués meurent des suites de leurs blessures et que 75% gardent des séquelles neurologiques.

Le syndrome du bébé secoué : comment le prévenir ?

Les adultes doivent trouver des astuces pour pallier à la fatigue, passer le relais, détecter les signes de fatigue et apprendre à gérer leurs émotions. Ne pas hésiter à coucher le bébé dans son lit et sortir de la chambre pour souffler si la situation est trop difficile. Faire appel à des personnes de confiance, des associations ou autres organismes pour trouver ensemble des solutions qui vous conviennent.

Et n’oubliez pas : il ne faut JAMAIS SECOUER UN BEBE

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager. Pour lire les prochains, pensez à vous abonner (en haut à droite du blog heart-facebook). Et pour poursuivre l’aventure, c’est par ici Facebook ,  Instagram et twitter

Vous aimerez aussi…

Les Cahiers Filliozat : Les droits de l’enfant

Les droits de l'enfant c'est quoi ? Ce sont des droits spécifiques qui permettent à tous les enfants du monde d'être protégés pour grandir dans la sécurité, confiance, la liberté et le respect. Les cahiers filliozat Les droits de l'enfant Les cahiers Filliozat sont...

Toi, Moi et la Parentalité Positive

Toi qui ne comprends pas que mes enfants puissent exprimer leur mécontentement. Toi qui ne comprends pas que je ne donne pas de fessée. Toi qui ne comprends pas que je ne me fâche pas lorsque mes filles expriment leur colère. Toi qui me regarde sous toutes les...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This